NOUVEAU LIVRE

couv_sijenavaisplusqu'uneheureàvivre

 

La philosophie ne fait pas le bonheur... et c’est tant mieux !
Flammarion, 212 p., 19 €

 

- Amazon

- Fnac

- Chapitre.com

 

 

Rendez-vous
 
Roger-Pol Droit est l’invité de :

  • Salon du Livre, Savoirs et connaissances, vendredi 20 mars, 12h30 «Apprendre à vivre la modernité. Quelle éthique pour notre temps ? » débat avec Frédéric Worms et Augustin Berque, animé par Robert Maggiori
  • FNAC de Nice, le vendredi 27 mars à 17h30 avec Eduardo Castillo
  • LCI le 31 mars à 21 h 30
  • Librairie Payot (Genève), le 9 avril
  • Le grand débat, le 11 avril à 17 h, Palais des Congrès de Vichy

GRAND ENTRETIEN dans La Tribune. Acteurs de l'économie avec Denis Lafay

 

 

La philosophie ne fait pas le bonheur

... et c’est tant mieux !

 

Le bonheur est devenu la grande illusion de la philosophie. Aujourd’hui, de nombreux philosophes - et non des moindres - célèbrent sans fin, plaisir, vie bonne  ou joie d'une vie philosophique. Ils promettent, à tous ceux qui veulent les croire, que la philosophie va changer leur existence, pacifier leur vie, leur garantir la sérénité.

En un mot : les rendre heureux.

            Ce vieux rêve né dans l'Antiquité, avait pourtant été radicalement abandonné. Il revient en force. Or ce mirage est néfaste, car la philosophie n’est ni un ouvre-bonheur, ni une machine à rendre heureux, mais une école de lucidité, de critique et d’ironie. Au risque de se perdre, si elle l’oublie.

En confondant la liberté du sage antique et le bonheur formaté d’aujourd’hui, cette philo-bonheur contribue en réalité au maintien de l’ordre et de la servitude. Critiquer une à une ses prétendues évidences, démonter ses subterfuges sont des tâches urgentes.

            C’est ce que propose Roger-Pol Droit dans cet essai incisif, polémique, pédagogue et solidement argumenté.

 

Ce que dit la presse

  • "Vigoureux réquisitoire" contre les "dealers de félicité " (Thomas Mahler, Le Point)
  • "Un livre limpide, enlevé et polémique" (Michel Audétat, Le Matin Dimanche)
  • "Roger-Pol Droit s'en prend avec brio à la "philo-bonheur" qui promet de changer notre existence et de pacifier nos vies" (Charles Jaigu, Le Figaro)
  • "Éclairante, fluide et accessible, cette lecture fait l’effet d’une bonne cure de désintoxication" (Florence Batiss-Pichet, Chemin Lisant)
  • "Roger-Pol Droit ose le procès de cette nouvelle forme de totalitarisme radieux" (Cécile Denayrouse, La Tribune de Genève)
  • "Un grand coup de gueule" (Yann Verdo, Les Echos)
  • "Roger-Pol Droit se moque des étals (...) qui font de la philosophie une marchande de paix" (Robert Maggiori, Libération)
  • "Une critique du bonheur moderne" (Christophe Salvat, Blog Mediapart)
  • "Roger-Pol Droit se révolte" (Elsa Godart, Psychologies)
  • "Une saine diatribe" (André Masse-Stamberger, Le Quotidien du Médecin)
  • "Plaidoyer contre le "bonheurisme"" (Jérôme Anciberro, la Vie)
  • "L'écrivain et philosophe dénonce une dérive actuelle" (William Bourton, Le Soir)
  • "Un libelle incisif contre la confusion des genres" (Le Monde)
  • "Flamboyant sur le fond et la forme" (Dorothée Werner, ELLE)
  • "Vivifiante démonstration" (Jean-Marie Durant, Les Inrockuptibles)

 

Podcast

    • Invité de Paule-Henriette Lévy sur RCJ 
    • Sur RTL avec Stéphane Bern 
    • Sur France Inter, invité d’Eva Bester dans Remède à la mélancolie 
    • Sur Europe avec Patrick Roger et Sonia Mabrouk 
    • Sur Fréquence Protestante avec Bertrand Sauvage 
    • Sur France Bleue avec Daniela Lumbroso 

 

Vidéo

  • Bibliothèque Médicis, de Jean-Pierre Elkabbach (Public Sénat)
  • Le 22 h, de Sonia Mabrouk (LCP)

 

 

 

 

Chroniques

 
L'ŒIL DU PHILOSOPHE


Chaque jeudi, dans le Monde des Livres, la chronique de Roger-Pol Droit Figures libres traite d'un essai qui vient de paraître.


Figures libres. François Jullien, philosophe en son jardin


D’entrée de jeu, dans ce livre qui dresse l’état des lieux d’une vie de travail, François Jullien dit faire le tour de son jardin. Il va chercher « ce qui a pris et ce qui n’a pas pris », discerner « là où il convient d’arracher et de repiquer ». Ce ­bilan n’a donc rien de figé ni de ­définitif – le mouvement de la pensée dessine un périmètre ­vivant, en remaniement constant.

Le Monde | 26 mars 2015


>> Lire la suite
 

Chaque Vendredi, dans le quotidien Les Echos, Roger-Pol Droit scrute en philosophe un fait d'actualité.


Electeurs et démagogues


Il faut d'abord observer l'animal. Comprendre ses sautes d'humeur, ses appétits. Il est indispensable de savoir ce qui l'excite ou l'adoucit, apprendre à lui parler, noter les phrases qui le mettent en colère, retenir les mots qui l'apaisent. Partager longuement son existence, scruter ses habitudes, bien analyser ses moeurs, son alimentation, ses sentiments, ce sont des tâches nécessaires. Une fois ces données maîtrisées, il devient facile de faire de cette « grosse bête » - c'est Socrate qui parle - à peu près ce qu'on veut. Glorifier ce qui lui fait plaisir, condamner ce qui lui déplaît en assure le contrôle. La métaphore est de Platon, dans « La République » (1). Cette bête, c'est le « demos », le peuple. Son dresseur se nomme « démagogue », « celui qui conduit » (« agogos ») la foule animale, en flattant ses caprices.

Les Echos | 27 mars 2015


>> Lire la suite

ACTUALITÉS

Petites expériences de philosophie entre amis



 

couv_



COMMENT VONT LES CHOSES
production Théâtre du Rond-Point, texte publié aux éditions Odile Jacob (2003) et Poche Odile Jacob (2005)

 

SI JE N'AVAIS PLUS QU'UNE HEURE À VIVRE
ODILE JACOB
110p.
12,90€


Achetez ce livre

- sur Amazon

- à la Fnac

- sur Chapitre.com

 

Présentation :

Un philosophe-poète part à la rencontre des choses. Il tombe sur un bol, un trombone, un congélateur, une poubelle. Ils ont des choses à se dire. Au début, ça surprend. Le bol rassure, le trombone se la joue éthique, le congélateur flirte avec la mort. On saisit vite que ce drôle de voyage en terre méconnue concerne tout le monde. Chacun vit nuit et jour au milieu d’un peuple d’objets sans les voir et sans entendre ce qu’ils expriment. Il est temps de chercher comment vont les choses, quitte à paniquer, s’affoler, s’amuser. C’est un jeu que chacun peut pratiquer. Une fois déclenché, il n’y a plus moyen d’y mettre fin...


> Articles et émissions

 

Présentation :

« Si je n’avais plus qu’une heure à vivre, une heure seulement, exactement, inéluctablement, qu’en ferais-je ? quels actes accomplir ? que penser, éprouver, vouloir ?
quelle trace laisser ?
car dès lors tout devient plus intense, plus urgent et plus dense 
il faut écarter les illusions, les trompe-l’œil, ôter le superflu, aller à l’essentiel, direct, 
mais il est où, l’essentiel ? » Chacun de vous y a déjà songé au moins une fois. Un exercice radical, décisif, percutant. Et si, à votre tour, vous n’aviez qu’un moment pour dresser le bilan, pour vous souvenir, pour chercher ce qui, pour vous, compte le plus ?


> Articles et émissions

Livres récents

Petites expériences de philosophie entre amis  

Petites expériences de philosophie entre amis

  couv_